Topyto
Musique Vu en Une

Top 10 des compositeurs inconnus de chansons qu’on chante tous

Bienvenue dans le monde injuste des chansons dont on a totalement oublié le compositeur. Ce monde merveilleux des chansons ultrapopulaires que tout le monde connaît mais dont on ignore le créateur. Aujourd’hui, on va essayer de rendre justice à ces papas et mamans de chansons hyper célèbres, histoire qu’ils sortent un peu de l’oubli. En plus, vous allez apprendre des trucs. C’est pas beau ça ?

1. James Lord Pierpont, qui a composé Jingle Bells (ou Vive le vent, si vous préférez)

A chaque Noël on chante Vive le vent à tue-tête (oui oui, à tue-tête), mais au final on ne nous a jamais dit qui avait composé cette merveille. Eh bien c’est James Pierpont, un compositeur américain du 19e siècle. Ça vous en bouche un coin hein ?

[embedded content]

2. Gabrielle Grandière, qui a écrit et composé Pirouette Cacahuète

Impossible de ne pas connaître cette comptine, et pourtant on ne cite jamais son auteure, Gabrielle Grandière, qui l’a écrite en 1953 pour ses élèves quand elle était institutrice. Alors oui, les paroles sont un peu con, mais elle a expliqué avoir pondu le truc en 10 minutes en mettant ce qui lui passait par la tête. En tout cas, ne lui parlez surtout pas du couplet avec l’avion à réaction, elle n’a jamais écrit ça et en plus elle le trouve nul. Matez son interview, elle est hyper drôle la Gabrielle.

[embedded content]

3. Solomon Linda a composé Le lion est mort ce soir

Enfin, pour être tout à fait précis, la chanson originale chantée par le Sud-Africain Solomon Linda et ses compères s’appelait Mbube, qui signifie « Lion » en zoulou. Et même si la chanson a été un gros succès par la suite et qu’elle a été reprise des tonnes de fois, Solomon Linda n’a reçu que 10 schilling pour son enregistrement, soit moins de 2 dollars. Ses producteurs l’ont entubé et ne lui ont jamais filé ses droits, et Solomon a vécu le reste de sa vie dans la pauvreté. Sympa, hein ?

[embedded content]

4. Jacques Offenbach a composé l’ancêtre de Ah ! Les crocodiles

Le célèbre compositeur allemand du 19e siècle n’a pas exactement composé Ah ! Les crocodiles, mais la comptine s’est largement inspirée du Hourra du crocodile qu’on trouve dans son opérette Tromb-al-ca-zar ou les Criminels dramatiques. Ecoutez les deux extraits en dessous, vous verrez que les ressemblances sont plus que flagrantes. On retrouve même des paroles semblables à base de crocodiles qui s’en vont à la guerre au bord du Nil. La seule grosse différence, c’est que chez Offenbach, les crocodiles meurent, alors que dans la comptine, ils « sont partis ». Ben ouais, c’est quand même plus soft pour les enfants.

[embedded content]

.

[embedded content]

5. Jean-Philippe Rameau a composé Frère Jacques

Là encore, on parle d’un compositeur connu mais dont on a totalement oublié qu’il avait créé cette chanson. En même temps, Rameau n’a jamais signé cette œuvre-là. C’est un violoniste de l’Opéra de Paris qui jouait pour Rameau au 18e siècle qui a publié plusieurs canons, dont Frère Jacques, qu’il a attribués au compositeur français. Ça paraît fou qu’un mec aussi pointu en composition ait pondu un truc aussi « simple », mais c’est pourtant vrai.

[embedded content]

6. Léon Raiter et Fernand Pothier ont composé Meunier, tu dors

Léon Raiter, c’était un accordéoniste et compositeur français qui jouait beaucoup pour Radio Paris dans les années 1930. Fernand Pothier, c’était son ami parolier. Pour le reste, ne nous en demandez pas plus parce qu’on n’en sait fichtre rien, à part que leur chanson est maintenant hyper connue.

[embedded content]

7. Louis-Victor Simon a composé Il pleut, il pleut, bergère (et Fabre d’Églantine en a écrit les paroles)

La chanson vient d’un opéra-comique de Fabre d’Eglantine écrit en 1780. Il paraît qu’elle a été chantée au lendemain de la Prise de la Bastille, la bergère faisant alors référence à Marie-Antoinette, et la pluie renvoyant aux révolutionnaires. Fabre d’Églantine l’aurait même fredonnée en montant sur l’échafaud avant d’être guillotiné aux côtés de Danton en 1794. C’est plutôt marrant. Un peu triste, mais marrant quand même.

[embedded content]

8. Franz Xaver Gruber a composé Douce nuit, sainte nuit

Allez, on finit avec un peu de magie de Noël. Vous avez tous déjà chanté Douce nuit, sainte nuit le soir du réveillon, voire Stille Nacht, heilige Nacht dans sa version originale pour les germanophones. Eh ben c’est Franz Xaver Gruber qui l’a composée. Et s’il porte le nom de méchant de films d’action, il était pourtant un simple organiste qui a composé cette mélodie en 1818 à la demande de Joseph Mohr, le prêtre qui avait écrit les paroles de la chanson. Vous pourrez expliquer tout ça à vos convives ce soir, ils seront impressionnés par votre culture.

Related posts

Top 12 des films pour lesquels il faudrait commencer par la fin pour bien comprendre l’histoire

ismail

Top 10 des chansons qui rendent le plus heureux, et c’est la science qui le dit

ismail

Top 10 des chansons récentes qui ont déjà mal vieilli, coucou Fauve

ismail

Leave a Comment