Topyto
Cinéma Vu en Une

Top 12 des scènes de films pour lesquelles les réalisateurs ont dû se battre

Réaliser un film ça demande pas mal de compromis (heureusement que je suis pas prof de cinéma parce que je me ferais virer après le premier cours). Toutefois, des réalisateurs se sont battus bec et ongle pour leurs scènes et on peut dire qu’ils ont bien fait. On se penche là dessus avec amour et désinvolture.

1. La chanson « Je voudrais un bonhomme de neige » a failli de pas rester dans le final cut de La Reine des neiges

Eh oui, vous auriez pu subir une chanson de moins à entendre en boucle après visionnage de ce film de l’enfer. Cette scène a du être supprimée puis elle a été réintégrée, puis re-supprimée puis les réalisateurs ont finalement eu gain de cause.

[embedded content]

2. La réplique finale culte d’Autant en emporte le vent « Franchement, ma chère, c’est le cadet de mes soucis » aurait du être coupée

En anglais, la dernière réplique du film énoncée par Rhett Butler claque encore plus « I don’t give a damn ». Et pourtant elle devait être coupée au montage. Rendez-vous compte.

3. La petite sirène aurait très bien pu ne jamais chanter « Partiiiiiiiiiiiiir là baaaaaaaaaas »

Selon le producteur Jeffrey Katzenberg, cette chanson était boooooooooooooriiiiiiiiing et il voulait qu’elle saute. L’auteur Howard Ashman a été très clair, pour supprimer cette séquence il fallait « lui passer sur le corps » (et ce n’était pas une invitation). Il a bien fait de résister puisqu’il a remporté un Oscar pour la meilleure chanson originale.

[embedded content]

4. La scène de la douche dans Psychose aurait pu être coupée, car considérée comme un peu trop « sexy »

Bon bien sûr le côté sexy arrive avant le côté coup de poignards dans la tronche. Concrètement, le risque était qu’on voit un peu trop les boobs de Janet Leigh ce qui aurait soumis le film à la censure. Mais Hitchcock a bien montré que la poitrine de l’actrice n’était aucunement visible (ce qui est vrai FYI) et résultait de la simple imagination des spectateurs.

5. La scène du « No man’s land » dans Wonder Woman aurait pu ne pas exister

Pour les producteurs cette scène n’avait aucune utilité puisque Wonder Woman ne pète des genoux à personne. Pour Patty Jenkins, c’était au contraire une scène fondamentale durant laquelle s’opérait la transformation de princesse Diana en Wonder Woman. Haha ouais, ok, ça n’empêche pas le film d’être tout pourri, mais ça c’est mon commentaire personnel et croyez-le ou non, mais les producteurs s’en battent les steaks.

[embedded content]

6. Il y a eu un « No Go » de la MPAA pour la scène dégueu du méchant qui pustule de partout dans Robocop

Manque de pot, les projections test ont montré que les spectateurs étaient très fan de ce moment de grâce.

[embedded content]

7. La scène finale de Rogue One avec un Dark Vador plus puissant que jamais n’aurait pas du être là

Alors qu’on est tous content de voir enfin Darkie (ouais c’est son p’tit nom pour les intimes) défourailler, cette scène a pourtant été rajoutée in extremis. Darkie aurait très bien pu ne jamais vivre ce grand moment. So sad.

8. On n’aurait jamais du voir de scène de cul dans Top Gun

Que serait ce film sans les scènes d’amour entre Tom Cruise et Kelly McGillis ? Pas grand chose, et ça les producteurs l’ont bien compris après les premières projections-tests du film : les spectateurs trouvaient que l’histoire d’amour des deux tourtereaux n’était pas dingue de ouf. On a donc décidé de rajouter ces scènes alors même que le tournage était terminé. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ces scènes sont tournées entre autre dans une lumière bleutée : les deux acteurs n’avaient plus du tout les mêmes coupes de cheveux rapport à leurs nouveaux tournages respectifs.

[embedded content]

9. Le baiser aux spaghettis de La Belle et le Clochard aurait pu être coupée

Encore une scène culte qui a bien failli passer à la trappe. Elle a ainsi été coupée des premiers storyboards jusqu’à ce que le réalisateur Frank Thomas impose de la réintégrer. Et il a eu bien raison parce que perso c’est la seule scène dont je me souviens dans le film.

10. Le premier Terminator aurait du s’arrêter après le camion en feu, mais James Cameron a fait un gros fuck aux producteurs pour rajouter la dernière scène

Une scène qu’on vous livre en bonne et due forme ci-dessous avec un squelette de robot plus vénèr que jamais. Et ouais on est un peu content qu’elle soit restée.

[embedded content]

11. La chanson « Over the rainbow » du magicien d’Oz aurait du être coupée

Et pour une fois c’est au producteur Arthur Freed que l’on doit cette chanson puisqu’il a clairement dit que si la chanson était coupée du film, il se cassait. Vous imaginez un peu le magicien d’Oz sans cette chanson ? Est-ce que Judy Garland aurait eu la même carrière ? Que serait devenu le symbole LGBTQI sans l’arc-en-ciel de cette chanson ?

[embedded content]

12. Dans John Wick, le chien n’aurait pas du mourir…

Les producteurs trouvaient ça un petit peu beaucoup trop violent que John Wick, déjà au bout de sa life, voit en plus son petit chien se faire buter par les super méchants. Pour le réalisateur Chad Stahelski c’était pourtant indispensable et la scène est restée. Salaud.

En gros, je n’aurais qu’une chose à retenir : ne pas écouter mon producteur. Heureusement, je n’en ai pas. Parce que je n’ai pas de film à réaliser. Parce que je ne ferai jamais de film de ma vie. Musique triste. Emoji qui pleure. Emoji tête de mort. Emoji abricot. Emoji fusée.

Source : Cracked

Related posts

Top 10 des raisons scientifiques de ne pas mettre les pieds dans une piscine

ismail

[VIDEO] Anne-Lise, jongleuse de bar

ismail

Top 35+ des meilleures cadeaux Cendrillon, la princesse aux pantoufles stylées

ismail

Leave a Comment